De nombreuses mamans me confient être déçues de ne pas parvenir à obtenir un front commun sur l’éducation des enfants. Nous oscillons souvent, me confient-elles, entre agacement, incompréhension voire exaspération quand il s’agit des compétences éducatives de notre conjoint à l’égard des enfants et la réciproque semble être vraie aussi…, loin donc de l’image du couple soudé qu’on avait imaginé. Alors que faire quand c’est ‘oui’ avec papa et ‘non’ avec maman (ou inversement!) ?

Fin d’un mythe

Tout d’abord, il est primordial de déconstruise un mythe qui a la vie dure : celui du couple fusionnel, toujours en accord dans la vie de tous les jours. Peu importe l’amour que l’on se porte il y aura toujours des points de désaccord sur certaines questions !

Quand l’idée de faire un enfant commence à germer, les futurs parents sont bien souvent persuadés qu’ils seront d’accord sur tout. Pourtant les dissensions apparaissent fréquemment et rapidement. Et l’éducation est la cause de dispute numéro 1 dans le couple ! En avoir conscience permet de relativiser et de se dire qu’il y a une certaine normalité dans cette situation.

Il est également tout à fait normal de passer par une phase de transition pour trouver sa place en tant que parent. Cela demande de la réflexion, et aussi un peu de travail mais tout le monde peut y parvenir. Mon premier conseil : renoncez au mythe du couple et du parent parfait ! La quête de la perfection en la matière vous apporterait plus de frustration que de satisfaction et entraverait vos possibilités de vivre et d’apprécier l’instant présent.

Les raisons de ce désaccord

Nous avons tous été élevés de manière différente et qu’on le veuille ou non, nous nous positionnons toujours en référence à cette éducation, que l’on accepte ou que l’on rejette d’ailleurs. D’autre part, il y a des enjeux multiples :

  • on peut se sentir exclu de la relation que notre partenaire noue avec notre enfant,
  • on cherche inconsciemment à s’ériger en autorité
  • accepter les principes éducatifs de son conjoint c’est comme renoncer à ces compétences parentales…

Alors comment se mettre en phase ?

Le plus efficace est de prendre du temps pour en discuter au calme avec votre partenaire.

Prenez un rendez-vous avec votre conjoint autour d’un apéritif, d’un café. Commencez par dresser la liste des choses qui sont importantes pour vous, en prenant soin d’expliquer clairement votre point de vue. Demandez-lui d’en faire autant de son côté ! Interrogez-vous sur les dysfonctionnements ? Sur ce que vous voudriez améliorer ? Mettre ainsi les choses à plat, au calme, vous permettra de prendre du recul et de trouver des accords plus facilement…Échanger avec le conjoint permet d’avoir une vision commune et des objectifs partagés. Vous aurez ainsi le sentiments d’être à deux pour gérer l’éducation des enfants.

De nombreux parents témoignent que ces échanges réguliers, ces rendez-vous en tête à tête, les ont rapprochés. Cette concertation ritualisée (hebdomadaire ou mensuelle) a apporté de la stabilité dans leur relation et la relation aux enfants, qui évoluent par conséquent dans un environnement plus cohérent. Mon petit truc en plus : pensez à remercier votre conjoint d’avoir partager ce moment d’échange et de recherche de solutions communes. Un petit témoignage de gratitude riche en bénéfices, loin du merci automatique, qui redonne tout son sens à ce mot magique ! A expérimenter !

Point important, évitez toujours de discuter des points de désaccord devant l’enfant. Attendez toujours d’être seuls avant d’argumenter et de remettre en cause le choix de votre conjoint. Il est essentiel d’apparaître solidaires aux yeux de l’enfant afin qu’il cultive la confiance, et qu’il respecte plus facilement les différentes règles de la maison. Rappelez-vous donc que lorsque les attentes sont partagées par les deux parents, elles sont mieux suivies par les enfants.

En conclusion : les points de désaccord entre conjoints au sujet de l’éducation des enfants seront toujours une réalité car au fur et à mesure que votre enfant grandira de nouveau cas de figures se présenteront (aller seul à l’école, inviter des ami.e.s, avoir un téléphone portable…)! Rappelez-vous : ne cultivez pas la rancœur, ne cherchez à avoir raison à tout prix, mais prenez le temps de la concertation, pour le bien de l’enfant, celui de votre couple et le VOTRE ! Il est essentiel d’en discuter ensemble, avec bienveillance et toujours en acceptant de faire des concessions.

En prenant le parti d’essayer de faire de votre mieux, vous et votre conjoint, votre enfant le sentira au fond de lui. Son éducation deviendra un projet commun et donnera à chacun la direction pour avancer.

Pour aller plus loin:

https://mycoachparental.fr/parents-ne-visez-plus-la-perfection/

https://mycoachparental.fr/etre-parent-aujourdhui-ca-sapprend/

Catégories : La boîte à outils

Isabelle Pierce

Isabelle Pierce est coach parental et possède une expérience de 20 ans d’enseignement en maternelle, primaire et secondaire auprès de plus de 1000 élèves de 4 à 18 ans. Tout au long de ce parcours, elle s’est passionnée pour des approches complémentaires à la pédagogie classique, telles que : l’approche Montessori, les neurosciences et la PNL. Elle s’appuie aujourd’hui sur ses apprentissages, sur les conférences et les formations auxquelles elle continue d’assister pour aider les parents. Tous ces enseignements lui donnent des clés pour mieux communiquer avec les parents et pour mieux appréhender le comportement des enfants.