Il se relève 10 fois de son lit au lieu de rester coucher? Elle se ronge les ongles?  Elle suce son pouce à tout bout de champ?

Vous voudriez bien sûr lui faire passer cette habitude, n’est ce pas?

Comment  faire?

N’attendez pas que le problème se pose pour espérer le résoudre. Changer ce type d’habitude ne se fait pas en un claquement de doigt, ni en lui intimant d’arrêter… avec un peu d’hystérie dans la voix, ni en le punissant. J’ai 2 outils dans ma boîte à outils pour ça:

  1. La discussion préparatoire
  2. Le compliment descriptif

Ce sont les techniques clés pour donner de meilleures habitudes à vos enfants et améliorer leur comportement.

Après avoir annoncer à l’enfant ce qu’on attend de lui, il faut lui poser des questions, car c’est en reformulant qu’il mémorisera le mieux. La reformulation a pour vertu d’obliger l’enfant à faire un effort de mémoire puis de verbaliser ce qu’il a entendu. Il est reconnu scientifiquement qu’on ne retient que 20% de ce qu’on a entendu mais 80% de ce qu’on a entendu puis reformulé ! De plus, comme en reformulant l’enfant visualise la scène, se projette, il est fort probable qu’il s’intègrera mieux dans le comportement qu’on lui demande d’avoir.

Il ne s’agit pas d’une leçon de morale, c’est une discussion pendant laquelle l’enfant dit ce qui est attendu de lui, elle doit être brève, répétée à plusieurs reprises dans la journée, sur plusieurs jours.

Couplée aux compliments descriptifs cette méthode est assez infaillible!

Chaque fois que votre enfant agit dans le sens que vous souhaitez: il ne s’est relevé que 9 fois, elle n’a pas rongé ses ongles ou sucé son pouce pendant 5 minutes, il faut le/la complimenter de façon factuelle, détaillée mais sans exagération.

Votre enfant aura une image positive de lui et gagnera en confiance. Sa mauvaise habitude sera vite un vieux souvenir…

 

Catégories : La boîte à outils

Isabelle Pierce

Isabelle Pierce est coach parental et possède une expérience de 20 ans d’enseignement en maternelle, primaire et secondaire auprès de plus de 1000 élèves de 4 à 18 ans. Tout au long de ce parcours, elle s’est passionnée pour des approches complémentaires à la pédagogie classique, telles que : l’approche Montessori, les neurosciences et la PNL. Elle s’appuie aujourd’hui sur ses apprentissages, sur les conférences et les formations auxquelles elle continue d’assister pour aider les parents. Tous ces enseignements lui donnent des clés pour mieux communiquer avec les parents et pour mieux appréhender le comportement des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *