Internet et pornographie, les enfants exposés de plus en plus tôt!

 

Beaucoup de sites internet diffusent des vidéos pornographiques sans vraiment se soucier de qui les regarde. Les écrans sont partout et internet peut aussi être un outil formidable. La solution miracle pour protéger les enfants n’a donc pas encore été trouvée. Et si elle reposait sur 2 stratégies?

La stratégie technologique:

Solution temporaire: le filtre Google. Dans l’onglet paramètres en bas à droite de la page d’accueil de Google, cliquez sur “recherche avancée” puis sélectionnez “Filtrer les résultats à caractère sexuel explicite” dans la catégorie SafeSearch. Ce filtrage sera valable pour la recherche que vous effectuerez immédiatement.

Solution plus durable: À partir du menu de “recherche avancée”, allez dans “personnaliser les paramètres de recherche”. Vous pourrez alors activer les filtres SafeSearch et les verrouiller avec votre propore mot de passe Google. Ce système permet de bloquer les sites pornographiques mais aussi les les recherches d’images qui peuvent parfois donner des résultats auxquels les enfants ne s’attendent pas…

Utiliser un bloqueur de publicités: il suffit d’installer une extension-il y en a des gratuites (Adblock, Adwcleaner, Adfender, Adguard…). Très utile pour bloquer les fenêtres pop-up qui présentent des images voire des vidéos inappropriées, lorsqu’un enfant cherche à regarder une vidéo sur un site de streaming ou de téléchargement illégaux.

Installer un logiciel de contrôle parental intégré aux logiciels anti-virus. Un peu coûteux mais la solution la plus fiable. Il existe même des versions pour les tablettes dont un tiers des enfants sont équipés. Parental filter, ESET Internet Security, KiddyWeb (gratuit!), CYBERsitter…

Certains fournisseurs d’accès internet en proposent également.

Mais la meilleure solution n’est peut-être pas technologique…

 

La stratégie du dialogue!

Il faut avant tout définir très tôt vos règles d’utilisation: combien de temps? A quel moment de la journée? En semaine, le week-end? Où on peut l’utiliser (chambre, pièces communes)?

Le plus tôt possible car si on attend 10-11 ans, on risque de passer à côté de la première exposition! Selon une étude Ipsos 9% des jeunes de 14 à 24 ans regardent des vidéos, films ou photos à caractère pornographique une ou plusieurs fois par jour…

Une fois les règles définies, il faut expliquer aux enfants à se servir d’internet avant de les laisser faire en autonomie. La discussion préparatoire permettra à votre enfant de suivre plus facilement ce que vous lui demandez et vous permettra d’anticiper les difficultés et les prévenir. Si vous sentez que votre enfant a du mal à accepter les (nouvelles) règles, utilisez l’écoute empathique qui vous permettra de garder un lien de confiance et de proximité avec l’enfant et désamorcera les tensions.

Expliquez à votre enfant que s’il voit des images pornographiques c’est embêtant mais pas grave. Lui dire qu’on aimerait qu’il n’en voit pas. Montrez que vous êtes ouvert à la discussion et qu’il n’a commis aucun faute grave en ayant vu cette image.

N’oubliez pas qu’au-delà des préoccupations que cela soulève, votre objectif final est d’être heureux avec vos enfants et qu’ils soient heureux avec vous, alors connectez-vous à eux, cela les prémunira sans doute de se connecter au virtuel et au fantasmagorique!

Catégories : La gestion des écrans

Isabelle Pierce

Isabelle Pierce est coach parental et possède une expérience de 20 ans d’enseignement en maternelle, primaire et secondaire auprès de plus de 1000 élèves de 4 à 18 ans. Tout au long de ce parcours, elle s’est passionnée pour des approches complémentaires à la pédagogie classique, telles que : l’approche Montessori, les neurosciences et la PNL. Elle s’appuie aujourd’hui sur ses apprentissages, sur les conférences et les formations auxquelles elle continue d’assister pour aider les parents. Tous ces enseignements lui donnent des clés pour mieux communiquer avec les parents et pour mieux appréhender le comportement des enfants.

2 commentaires

Diego · 1 avril 2019 à 16 h 46 min

This is truly helpful, thanks.

Isabelle Pierce · 1 mai 2019 à 13 h 45 min

Hello,
I don’t know why I only receive a notice now for your message…a month later… Anyway, thank you for your nice comment. Where are you from Gary?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *