Renouer avec motivation et réussite…

« Mon enfant est démotivé », « Il n’a pas envie d’aller à l’école », « Je dois me battre tous les soirs pour lui faire faire ses devoirs et le pousser à travailler ». « C’est à cause de l’enseignante, elle explique trop mal ».

Pourquoi est-il si difficile de se concentrer pour Julie, de mémoriser pour Manon, de travailler en groupe pour Victor, pourquoi Maxime est complètement démotivé et fait des montées de colère, car il n’a plus envie d’aller à l’école ?

Je suis enseignante et je connais ces rengaines et ces plaintes que je corrobore…si ces élèves ont ces impressions, ces difficultés c’est que quelque chose n’a pas fonctionné dans leur apprentissage, dans leur façon d’apprendre et/ou dans la méthode d’enseignement utilisée et c’est ce que nous allons voir.

 

Et s’il apprenait différemment ?

Non, ce n’est pas une question d’intelligence, mais peut-être que ces enfants ont une façon différente d’apprendre, un type d’intelligence qui n’est pas valorisé et encouragé au sein de notre système d’enseignement scolaire.

Le système scolaire tel qu’il est conçu privilégie deux types d’intelligences, principalement:

  1. L’intelligence logico-mathématique, qui fait référence à la capacité à calculer, compter et résoudre des problèmes. Ce type correspond bien aux enfants qui ont tendance à avoir un esprit logique et rationnel.
  2. L’intelligence linguistique, qui fait référence à la capacité de comprendre un message et d’exprimer une idée. Ce type correspond bien aux enfants qui ont tendance à avoir un esprit littéraire et verbal. Ces enfants sont attirés vers la lecture, l’écriture, découvrir des mots, du vocabulaire, etc.

 

Mais savez-vous qu’il existe d’autres types d’intelligences ?

Il existe plusieurs types d’intelligences mais nombre d’entre elles sont très peu utilisées, voire pas du tout mises en avant dans le système scolaire. C’est un des facteurs qui pourraient pourtant nous donner une tout autre lecture sur les difficultés qu’ont beaucoup d’enfants.

Si les méthodes d’enseignement ne permettent pas de mettre à contribution leurs habiletés, comment voulez-vous qu’ils apprennent et réussissent ?

 

La théorie des intelligences multiples nous provient du Dr Howard Gardner, psychologue américain, professeur de psychologie cognitive et d’éducation à l’université de Harvard.

Les intelligences multiples proposent à chacun de renouer avec la motivation et la réussite. Apprendre à l’enfant à se connaître et à découvrir quel est son type d’intelligence et d’apprentissage préférentiel lui permettra de mieux comprendre, mieux assimiler une leçon et de mieux apprendre.

Cette théorie permet également de combler les quatre besoins de base de la théorie de Maslow :

  • Le plaisir, car l’apprentissage peut se faire de manière ludique en concordance avec les habiletés naturelles des enfants.
  • L’appartenance parce qu’il est possible d’apprendre de manière différente et de faire partie de la communauté d’apprenants de son groupe-classe.
  • La sécurité et l’estime de soi, car les enfants développent de plus en plus la connaissance de leurs points forts.
  • La réalisation, car l’enfant a la sensation qu’il peut apprendre, se sentir compétent et réussir. Le regard qu’il a sur lui-même est moins tributaire du regard de l’école et des autres et s’enracine davantage sur un sentiment propre de compétence.

(Je vous remets ici cette fameuse pyramide de Maslow qui se lit de bas en haut. L’être humain est animé de différents besoins, ceux représentés en bas sont les premiers à devoir être satisfaits avant de s’occuper des suivants, donc avant d’être au stade de se sentir confiant, l’enfant doit d’abord avoir mangé à sa faim, se sentir en sécurité et être aimé…)

 

La théorie des intelligences multiples du Dr Gardner apporte donc un nouvel éclairage au concept d’intelligence. Elle permet de voir l’apprenant autrement et souffle un vent rafraîchissant sur les stratégies d’enseignement et d’apprentissage de notre système d’enseignement.

 

Quels sont donc les 8 profils d’apprentissage ?

Chaque enfant a un mode préférentiel d’apprentissage, qu’il est important de prendre en compte. Pour chacune des intelligences, vous trouverez les tâches associées et une liste de métiers potentiels donnée à titre informatif car on est bien d’accord ça ne veut pas dire que votre enfant fera à coup sûr ce métier…

 

  1.  L’intelligence linguistique utilise le langage, aime lire, parler, débattre des opinions, exprimer des idées avec des mots, apprendre d‘autres langues…
    Métiers potentiels : les écrivains, enseignants, auteurs, traducteurs, interprètes, journalistes, bibliothécaires, etc.L’intelligence logico-mathématique
  2. L’intelligence logico-mathématique résout des problèmes mathématiques, aime calculer, s’appuie sur des raisonnements logiques, cherche, expérimente, catégorise, aime jouer à des jeux de logique…
    Métiers potentiels : les scientifiques, ingénieurs, comptables, savants, fiscalistes, mathématiciens, avocats, chimistes, etc.
  3. L’intelligence kinesthésique ou corporelle mime, joue la comédie, aime bouger, faire du sport, manipule des objets, apprend par l’exécution concrète.
    Métiers potentiels : les danseurs, acrobates, gymnastes, artisans, menuisiers, chirurgiens, plombiers, mécaniciens, professeurs de yoga, d’éducation physique, etc. 
  4. L’intelligence visuo-spatiale crée des œuvres d’art, aime dessiner, peindre, dessiner des graphiques, concevoir des structures, photographier, dessiner des plans. Métiers potentiels : les peintres, photographes, architectes, infographistes, concepteur de logiciels, pilotes, etc.
  5. L’intelligence musicale est sensible au son, au timbre de voix, à la synchronisation et au rythme, mémorise des chants et des mélodies, joue d’un instrument de musique, créer des rythmes, reconnaît facilement des chants, des sons et des instruments. Métiers potentiels : les compositeurs, musiciens, chanteurs, profs de musique, techniciens de son, musico thérapeute, etc.
  6. L’intelligence interpersonnelle comprend les comportements humains, coopère, manifeste de la sensibilité et de l’empathie, agit et réagit avec les autres, aime partager et travailler en groupe.
    Métiers potentiels : enseignants, psychologues, politiciens, infirmiers, conseillers touristiques, chef d’équipe, animateur, commerçants, etc.
  7. L’intelligence intrapersonnelle a la conscience de soi, de se comprendre, définit des objectifs personnels, analyse ses propres émotions, se recueille en soi, connaît ses forces et ses points d’amélioration.
    Métiers potentiels : Chercheurs, romanciers, entrepreneurs, philosophe, thérapeute, etc.
  8. L’intelligence naturaliste aime la nature, les animaux, les plantes, faire du jardinage, protéger l’environnement, observe, reconnait et classifie les phénomènes naturels.
    Métiers potentiels : Botanistes, archéologues, fermiers, chefs de cuisine, vétérinaires, anthropologues, géographes, etc.

 

À la lecture de ces différents profils, vous avez peut-être pris conscience que votre petit dernier se passionne pour la musique, ou que votre fille est super douée en sport, qu’elle adore bouger, ou encore, que votre aîné adore dessiner, prendre des photos, comprendre les autres, écouter, etc. Pourtant, il reste qu’à l’école, ce n’est toujours pas facile !

Une fois les profils dominants identifiés chez l’enfant, par l’intermédiaire d’un test précis (ici https://mycoachparental.fr/test-les-intelligences-multiples/), vous allez-être en mesure de valoriser ses talents naturels, en travaillant les différentes matières, français, mathématiques, langues, histoires, géographie en fonction des attributs de son mode préférentiel. Ainsi, il retrouvera le goût et le plaisir d’apprendre. Il aura les clés qui ouvriront ses propres portes d’apprentissage !

Parents, il est donc important d’observer la façon dont votre enfant parle, joue, travaille, interagit. Laissez-le faire une activité qu’il choisit et observez-le à la lumière des caractéristiques décrites dans cet article. Aidez-le à trouver des solutions, avec son type d’intelligence. Discutez avec lui de solutions : comment faire tes maths en bougeant ? Et si on ajoutait de la musique ? Et si pour apprendre ta leçon d’histoire, tu la dessinais ?

Des pistes en lien avec son type d’intelligence viendront valoriser ses talents, l’inclure et soutenir son sentiment de compétence, plutôt que de le pousser à faire ses devoirs avec une méthode qui ne lui convient pas. Au début, vous allez peut-être avoir l’impression de “perdre du temps” mais croyez-moi, il s’agit d’une stratégie à long terme et au final vous allez-en gagner. Prenez le temps d’adapter son apprentissage en lien avec les intelligences multiples et vous verrez un énorme potentiel surgir et la motivation le gagner !

Voici une vidéo très bien faite qui vous explique en images les différentes intelligences:

Et voici celle de Bruno Hourst

 

Quelque soit le type d’intelligence dominant de votre enfant, il convient de l’aider au mieux, de le soutenir pour développer ses différents champs de compétences, y compris ceux qui paraissent le moins fertiles mais en étant toujours guidé par des sentiments de respect et d’amour car vous l’aurez compris cette guidance ne pourra être nourrie que de…bienveillance!

 

 

Catégories : École

Isabelle Pierce

Isabelle Pierce est coach parental et possède une expérience de 20 ans d’enseignement en maternelle, primaire et secondaire auprès de plus de 1000 élèves de 4 à 18 ans. Tout au long de ce parcours, elle s’est passionnée pour des approches complémentaires à la pédagogie classique, telles que : l’approche Montessori, les neurosciences et la PNL. Elle s’appuie aujourd’hui sur ses apprentissages, sur les conférences et les formations auxquelles elle continue d’assister pour aider les parents. Tous ces enseignements lui donnent des clés pour mieux communiquer avec les parents et pour mieux appréhender le comportement des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *